Le chauffage au bois a le vent en poupe. Avec l’augmentation du prix de l’énergie, le bois reste un combustible compétitif au regard du gaz, de l’électricité ou du fioul. Or 40% des utilisateurs du bois comme moyen de chauffage sont convaincus de son impact positif sur l’environnement (source: ADEME). Idée reçue ou réalité ? Le chauffage au bois est-il écologique ? Quelques éléments de réponse …

Le choix du bois

Tout d’abord, le chauffage au bois est considéré comme énergie d’origine renouvelable quand il provient de forêts gérées durablement. Le bilan carbone établi entre sa production et sa combustion doit être neutre. Labels et certifications sont d’ailleurs là pour guider le consommateur dans son choix. L’état du bois et ses conditions de stockage ne doivent également pas être négligés : un bois trop humide aura tendance à dégager plus d’émission polluantes une fois consumé.

Même en respectant toutes ces précautions, le chauffage au bois dégage malgré tout des particules fines, sources de pollution non négligeable au niveau atmosphérique. Mais cette pollution peut  être réduite grâce à une installation récente et étudiée.

Le choix de l’équipement pour se chauffer au bois

Si les consommateurs de bois sont mieux informés sur l’importance du choix du bois, 50% d’entre eux utilisent des équipements vieux de plus de 10 ans ou des foyers ouverts (source : ADEME). Or ce sont ces mêmes équipements qui permettent la libération de particules polluantes dans l’air extérieur et intérieur. On estime à 3,3 millions le nombre d’appareils à changer, pour des installations plus performantes comme, par exemple, les appareils de chauffage labellisés Flamme Verte. Ces derniers permettent de diviser par 10 l’émission des particules fines.

Le chauffage au bois reste tout de même un excellent moyen de se chauffer et il est de plus en plus choisi pour les économies qu’il peut faire réaliser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation