Le diagnostic de performance énergétique (DPE) permet à chaque personne souhaitant louer ou acheter un bien immobilier en France d’évaluer quelle sera la facture énergétique et les émissions de gaz à effet de serre de son logement.

Le diagnostic de performance énergétique : Un dispositif soucieux de l’environnement

La mise en place du diagnostic de performance énergétique s’inscrit dans le cadre de la politique énergétique souhaitée par l’Union Européenne. Son but est de limiter la consommation énergétique de l’immobilier et donc son impact sur l’émission de gaz à effet de serre.

Vous avez certainement déjà aperçu, dans les vitrines des agences immobilières, ces deux étiquettes du diagnostic de performance énergétique. Les 7 classes (allant de A à G) renseignent, pour l’étiquette énergie, sur la consommation d’énergie primaire, et pour l’étiquette climat sur la quantité de gaz à effet de serre émise. Pour établir ce diagnostic, le DPE se base sur les éléments physiques d’un bâtiment (surface, murs, fenêtres, matériaux, orientation) et sur ses équipements (destinés à la ventilation, au refroidissement,  au chauffage et à la production d’eau chaude sanitaire).

DPE

Le DPE : Un moyen de réduction des dépenses des ménages

Ce dispositif vise donc à préserver l’environnement, mais pas seulement.

En effet, ce souci de faible consommation énergétique au sein des bâtiments relève également d’une volonté de limiter les dépenses des Français liées à leur logement, dans un contexte de crise économique. En les informant des coûts potentiels engendrés par le choix d’un logement, elle incite les propriétaires à réaliser des travaux allant dans le sens d’une réduction de la facture énergétique de leur bien.

Les objectifs du DPE sont donc très positifs, mais comment les mettre en pratique ? Issu de directives européennes, l’établissement du diagnostic de performance énergétique est une procédure très encadrée. Ce diagnostic doit être réalisé par des professionnels ayant souscrit une assurance et étant accrédités par le COFRAC (comité français d’accréditation), qui assure des compétences des candidats. Une fois réalisé, le DPE est valable 10 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation