La récupération des eaux de pluie est une démarche réglementée en France depuis l’année 2008. Toujours en vigueur aujourd’hui, l’arrêté du 21 août 2008 vise à encadrer la pratique de la collecte de l’eau de pluie ainsi que son usage à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments. Cet arrêté a pour finalité d’éviter les risques sanitaires potentiels que peuvent engendrer des installations défectueuses et un usage inapproprié de l’eau pluviale, en favorisant l’aménagement d’installations conformes et une utilisation adéquate.

Les usages autorisés de l’eau de pluie

L’eau de pluie peut être utilisée pour certains usages domestiques extérieurs comme l’arrosage du jardin et le lavage des véhicules. Concernant les usages domestiques intérieurs, elle peut servir à alimenter les sanitaires mais aussi à laver les sols et le linge. Son utilisation pour la consommation humaine est quant à elle interdite.

Outre l’usage personnel de l’eau pluviale, les utilisations professionnelles et industrielles sont autorisées à condition que l’eau n’ait pas vocation à être consommée.

Toutefois, certains bâtiments n’ont pas l’autorisation légale de mettre en œuvre ce type de dispositif. Les bâtiments concernés par cette interdiction sont les établissements sanitaires, sociaux et médicaux, les cabinets médicaux et dentaires, les établissements de transfusion sanguine, certains laboratoires d’analyses, mais également les crèches et les écoles maternelles ou élémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation